Dessins, tableaux anciens, mobilier et objets d’art

09/03/2012

Vente aux enchères le vendredi 9 mars 2012 à 14h30

en partenariat avec l’étude Brissonneau

Icônes, ensemble de planches de Buffon,
Dessins, Tableaux anciens et du XIXe siècle
Céramiques, Tissus et Arts d’Orient, Argenterie
Archéologie, Objets d’art, Souvenirs historiques,
Ensemble de sièges des XVIIIe et XIXe siècles,
Mobilier et Tapisseries.

Exposition publique à l’Hôtel Drouot le jeudi 8 mars de 11 h à 21 h 30 et le matin de la vente de 11 h à 12 h

Commissaire-priseur habilité : maître Pascal Bégo

Avec un tableau par Jean-François de Troy redécouvert et présenté par l’expert Stéphane Pinta au cabinet Eric Turquin:

Après avoir réalisé une des plus belles ventes de tableaux anciens la saison dernière avec notamment un record pour une Vue d’un port méditerranéen, sur cuivre, par Joseph Vernet adjugé 787.500€ frais compris, Daguerre vient de découvrir un tableau inédit de Jean François de Troy (1679 – 1752) représentant Diane et Actéon, qui dormait dans le grenier d’une propriété de province (toile, 66 x 81.5 cm).

Le thème de Diane et Actéon a été traité à plusieurs reprises par jean François de Troy ; le tableau sur ce thème aujourd’hui conservé à Bâle semble être le plus riche en figures. Considéré comme perdu le tableau de l’ancienne collection du prince de Conti n’est plus connu qu’au travers d’un dessin de Gabriel de Saint Aubin réalisé en marge de son exemplaire de la vente du prince en 1777. Il est très proche de notre tableau à l’exception d’une figure à droite qui n’apparait pas dans le dessin mais de dimensions légèrement différentes (environ 100 x 81cm).Un autre tableau de ce sujet est mentionné dans la vente Cailard le 2 mai 1809, mais le catalogue mentionne neuf figures et des dimensions très supérieures.
Nous serions donc en présence d’une version non répertoriée à ce jour.

Elle présente sept figures dans une grotte dont six femmes aux corps voluptueux baignés dans une lumière diaphane, Actéon, à peine éclairé, surgit de la gauche ; dans le coin inférieur gauche deux chiens s’abreuvent et ferment la composition.

Le sujet est tiré des Métamorphoses d’Ovide (livre III vers 177 à 181, 189 à 193) Actéon, petit-fils d’Apollon par son père et arrière petit-fils de Mars par sa mère fut élevé par le centaure Chiron qui lui apprit l’art de la chasse (cynégétique).

Un jour, au cours d’une chasse, il s’égara et aperçut Diane qui se baignait nue dans une source. Furieuse, la déesse le transforma en cerf et le fit dévorer par ses cinquante chiens qui composaient sa meute.

Les chiens cherchèrent leur maître en vain et remplirent les bois de leurs gémissements. Leur quête les conduisit dans la caverne du centaure Chiron qui, pour les consoler leur façonna une statue à l’image d’Actéon.
vente 70