Collection Rohault de Fleury

16/11/2012

Drouot salle 4

Vente aux enchères publiques
le vendredi 16 novembre 2012 à 14 h
Hôtel Drouot salle 4

Gravures, Dessins, Tableaux, Céramiques, Argenterie, éventails, Papiers peints, Objets d’art, Mobilier, Tapisseries et Tapis
Provenant notamment d’un château du Cher, ancienne collection Rohault de Fleury.

Lot 269 – Important lustre en bronze ciselé, doré et acier bleui à vingt-quatre lumières sur deux rangs, en verre et cristal de roche, à riche décor d’arabesques, d’amours ailés, masques féminins, muffles de lion et de griffons, palmettes et pampres. Les bras torsadés, terminés par des figures en terme à décor d’enfants potelés, au ventre proéminent et aux bras levés.
Attribué à François Remond.
Fin du XVIIIe – début du XIXe siècle. (accidents et réparations).
H. 150 cm

Vendu 825 000 €

François Remond reçu maître en 1774, installé rue des Petits-Champs Saint-Martin.
Il collabore essentiellement avec le marchand mercier Dominque Daguerre, succédant à Gouthière. Né en 1745
ou 1747, apprenti chez Vial en 1763, il était en mesure de livrer des oeuvres totalement finies ajoutant à son activité de maître doreur celle de fondeur. A la veille de la Révolution, il était l’un des plus imposés de sa corporation ; ses clients étaient surtout membres de l’entourage royal et en 1781, il fournit la reine Marie-Antoinette.
De février 1778 à 1792, il livra à Dominique Daguerre pour près de 920 000 livres de fournitures de bronze et de
dorures, la plupart dans le style Arabesque. Il semblerait que le modèle de figures d’enfants potelés soit la propriété de Daguerre (voir Les Bronzes dorés français du XVIIIe siècle, Pierre Verlet, Picard 1987 p. 318 et s.). La mort de Dominique Daguerre le 27 août 1796, n’empêcha pas François Remond de poursuivre son activité avec l’associé et successeur Lignereux. Ses dernières oeuvres connues sont la statue du général Desaix destinée à la place des Victoires (transférée à Riom en 1906). De 1806 à 1810, il dirigea la ciselure de la colonne Vendôme. Il est mort le 14 avril 1812.

Les lustres en cristal de roche à 24 lumières étaient exceptionnels au XVIII e siècle, une paire attribuée à Remond, à 24 lumières sur deux rangées est conservée au Metropolitan Museum of Art, New York.

Madame de Genlis rapporte qu’en 1793 un lustre de cristal de roche commandé à Paris fut vendu à Londres pour la somme énorme de 38 000 livres.

Catalogue PDF Liste des résultats (PDF)