Ch. Champtoceaux / Monti de Rezé

26/11/2003

Lot 76 Edouard VUILLARD (1868-1940)
Femmes et enfants aux jardins (1899)
25,5 x 43 cm
adjugé 148 000 € (hors frais)

Drawings, pictures, furniture and works of art from the
CHATEAU DE CHAMPTOCEAUX  and collections of Comte de MONTI DE REZÉ
and various provenances

26 november 03, hôtel drouot (Paris), room 1 and 7



DESSINS, TABLEAUX, CERAMIQUES, MEUBLES ET OBJETS D’ART

Provenant notamment du château de Champtoceaux et des collections Monti de Rezé

Le mercredi 26 novembre 2003 à 14 h 00
Hôtel Drouot salle 1 et 7

Exposition sur rendez-vous chez Daguerre,
5bis rue du Cirque Paris 8ème
Exposition publique à l’Hôtel Drouot le mardi 25 novembre de 11 h à 18 h
et le matin de la vente de 11 h à 12 h

CHÂTEAU DE CHAMPTOCEAUX
Aux confins de l’Anjou et de la Bretagne,
entre Ancenis et Nantes,
se dresse sur une falaise, Champtoceaux.
Lieu stratégique, il fut l’objet d’âpres batailles entre les troupes du duc d’Anjou et celles du duc de Bretagne.
En 1420, la capture de Jean V, duc de Bretagne et son emprisonnement  dans le château en furent l’évènement le plus marquant.
Au milieu du XVIème siècle, il devint la propriété des Montmorency puis passa par héritage aux Condé.
Louis Joseph, prince de Condé légua à son retour d’émigration le domaine au duc d’Aumale.
Ce dernier le vendit aux La Touche dont les descendants sont les actuels propriétaires.
Le château édifié au XVIème siècle fut agrandi à la fin du XIXème siècle.
En 1826, Turner lors de sa remontée de la Loire en fit deux aquarelles saisissantes (l’une conservée à la Tate Gallery, l’autre à l’Ashmoleum Museum d’Oxford).


SOUVENIRS DE RENE DE MONTI DE REZE

La maison de Monti de Rezé est une des plus anciennes de Toscane
et a donné de nombreux gonfalonniers à la ville de Florence. 
Bernard Monti , conseiller du grand duc de Toscane se fixa en France et obtint des lettres de naturalité en 1548.
Il devint maître d’hôtel de Marie de Médicis.
René de Monti de Rezé (1848-1934)
fut secrétaire du comte de Chambord à Frohsdorf.
Il était chargé de l’ouest de la France en cas d’insurrection monarchiste.
En 1883, à la mort du comte de Chambord,
il revint en France et partagea son temps entre Paris et ses terres des Deux-Sèvres.