Lots

Lot 10

Vendu : 2 700 €

Russie ou Allemagne

Catégorie : Céramique, verrerie Ancienne

Russie ou Allemagne
Buste de l’impératrice Maria Feodorovna, fin du XVIIIe siècle
En biscuit de porcelaine, sur une base circulaire à décor en relief de rosettes et feuilles d’eau.
H. 45 cm
Maria Feodorovna, née Sophie de Wurtemberg-Montbéliard (1759-1828), seconde femme de Paul Ier, belle-fille de l’Impératrice Catherine II, devient en 1796 l’Impératrice consort. Durant les quatre ans de règne de Paul Ier, elle eut une grande influence sur le Tsar qu’un caractère ombrageux et difficile rendait imprévisible. Après l’assassinat
de Paul ier, elle se met en retrait mais conserve, jusqu’à son décès en 1828, une grande influence sur ses deux fils les tsars Alexandre Ier et Nicolas Ier.
Douée de multiples talents, elle sculpte et grave des médailles et intailles, tourne l’ambre et l’ivoire. En 1781 et 1782, les futurs souverains voyagent en Europe sous le nom de comte et comtesse du Nord et achètent de nombreux objets d’art notamment à Paris rue Saint-Honoré chez le marchand mercier Dominique Daguerre (voir les
Mémoires de la baronne d’Oberkirch et les lettres du baron Pavel Nicolay).
Pour une étude du goût de Maria Feodorovna et des collections rapportées en Russie en 1782, voir Pavlosk, les collections, ed. de Gourcuff, 1993 sous la direction d’Emmanuel Ducamp.