Lots

Lot 71

Vendu : 1 300 €

Prix d’émulation, Tours, 1788

Catégorie : Gravure Ancienne

Prix d’émulation, Tours, 1788
Gravure d’après un portrait de Louis XVI par Joseph Boze encadrée par un décor architectué travaillé à la gouache.
Deux encarts décrivent l’intérêt de ce prix et un troisième est composé de différentes signatures de membres de la municipalité.
62 x 48 cm
Une lettre issue du tome trente-cinquième de Mémoires secrets, chroniques anonymes publiées en 1789, relate la distribution future, le 23 août 1788, d’une gravure comparable à la nôtre, à l’ouvrier de la manufacture de la ville qui a le plus excellé dans son domaine. Il s’agit d’un prix spécifique à la ville de Tours, normalement réservé aux artisans talentueux qui, pour le recevoir, devaient se dépasser et innover. La première distribution de ce prix eut lieu le 23 août 1787, jour de l’anniversaire du Roi, un an avant notre gravure. La distribution était faite lors d’une cérémonie officielle où le prix était délivré par le maire. « La gravure du Roi aura pour titre Emulation, & en bas on lira ce vers : fut-il jamais un prix plus cher à tout François ? devife imaginée par M. de La Grandière, notre maire & l’un des notables. Pour exergue autour du médaillon fera un autre vers de M. de la Harpe : Père de fes fujets, il en est le modèle. »
Ces prix se présentent de façon identique et comportent un procès-verbal signé du corps de ville, la somme de 300 livres et une estampe « richement encadrée sous verre » présentant le roi Louis XVI dans un médaillon richement orné. Sous ce médaillon se trouve un texte élogieux sur la personne récompensée : notre gravure concerne l’acte héroïque de monsieur Charles Camé, maître-tourneur et clerc municipal en la ville de Tours, qui sauva neuf personnes de la noyade en 1783. Ce prix d’émulation lui est donc offert pour le remercier de son courage, bien que celuici n’ait jamais accepté une quelconque récompense « trop satisfait d’avoir rempli son devoir ».