Lots

Lot 193

Estimation : 30 000-40 000

Pendule à « L’enlèvement d’Europe » en bronze ciselé, doré et patiné, attribuée à Robert Osmond (1711-1789) d’époque Louis XV

Catégorie : Objet d'art ancien

Pendule à « L’enlèvement d’Europe » en bronze ciselé, doré et patiné, attribuée à Robert Osmond (1711-1789) d’époque Louis XV
Le cadran et le mouvement signé Moisy à Paris. À décor d’une jeune femme tenant une guirlande surmontant la caisse soutenue par un taureau reposant sur une terrasse, traitée au naturel sur des volutes feuillagées. Le mouvement signé et numéroté 474.
H. 55 L. 33 P. 22 cm
Jean Moisy reçu maître en 1753, installé rue de l’Arbre sec puis quai Malaquais, Moisy utilisait les caisses
fournies entre autres par Caffieri, Osmond et Saint- Germain. Il livra pour Louis XV à Saint-Hubert et eut une clientèle prestigieuse. Le modèle de cette pendule se retrouve dans l’inventaire de Castagner d’Auriac, mort en 1765 où une pendule identique est estimée la somme importante de 320 livres.

Notre pendule décline du modèle comportant des figuressur la base, l’une conservée au château d’Aschaffenburg (signée Osmond) reproduite dans Vergoldete Bronzen, I, p. 125 , l’autre au taureau, à la selle et à la lunette identiques, conservée au Getty (attribuée). Ces détails nous permettent d’attribuer notre pendule à Robert Osmond.
Pour des exemplaires identiques connus : Christie’s, Monaco, 2 juillet 1993 (cadran de David Carré) et Brest, 2 avril 2013, lot 295 (48 000 euros).