Lots

Lot 217

Vendu : 340 000 €

PAIRE D’IMPORTANTES APPLIQUES / AN IMPORTANT PAIR OF TRANSITION ORMOULU TWIN LIGHT WALL APPLIQUES BY PITOIN, circa 1770.

Catégorie : Objet d'Art

en bronze ciselé et doré à deux branches à décor d’enroulement d’acanthes soutenant des guirlandes de feuilles de chêne et encadrant une tête de bélier.
Montant en gaine cannelée à asperges ,surmonté d’un pot à feu entouré de guirlandes similaires.
Attribuées à Pitoin.
Epoque Transition, vers 1770 (percées pour l’électricité).

H.50 L.31,5 cm.

Ces appliques, révélatrices du goût grec , suivent les dessins de l’un des ornemanistes les plus significatifs de ce courant, Jean-Charles DELAFOSSE (1734-1789). Le bronzier PITOIN s’en inspira pour réaliser notre modèle à deux ou trois branches pour les châteaux royaux entre 1770 et 1780

Pierre Verlet signale dans l’inventaire du Prince de Condé, effectué au Palais-Bourbon en 1779,un modèle identique à deux branches dit « à tête de bélier » et livré pour sa chambre, en 1771, par PITOIN.
Voir pour un exemplaire similaire à trois branches, Paris, Musée du Louvre ref. OA 5190 et reproduit
dans « Vergoldete Bronzen », 1986, vol. I, p.186, ill. 3.9.2. ; ainsi que dans l’ouvrage de M. Pierre Verlet « La maison du XVIIIème siècle en France », 1966, p. 214, ill.183. Voir également « L’Art du Luminaire », 1992,
p. 111, ill.361.

Par ailleurs, le motif décoratif du pot à feu présent au sommet des appliques se retrouve sur une importante paire de chenets du grand salon au château de La Roche-Guyon faisant partie de la vente dispersant les meubles et objets (Sotheby’s Monaco, les 6 et 7 décembre 1987,lot 105) et à rapprocher d’une autre paire de chenets reproduite dans « Early Neoclacissism in France » de Svend Eriksen, pl. 227, et faisant partie d’une livraison à Versailles par PITOIN en 1775 de deux paires identiques : l’une pour la chambre de la Comtesse de Provence, l’autre pour celle de la Comtesse d’Artois.