Lots

Lot 190

Vendu : 14 500 €

Manufacture du Faubourg Saint-Marcel

Catégorie : tapis,tapi

Narcisse découvre son visage
Tapisserie en laine et soie, bordure feuillagée ornée de fruits et chûtes, encadrée par une frise d’oves et dards, portant le monogramme de Charles de Comans.
Paris, avant 1635. (accidents)
330 x 385 cm
Notre tapisserie doit dater des années 1630, en effet, Charles de Comans, un des directeurs de la manufacture meurt en 1635.

Cette tapisserie est reproduite dans Etat Général des tapisseries de La Manufacture des Gobelins par Maurice Fenaille, Hachette, 1923, page 351.

Lot 257

Vendu : 25 000 €

Manufacture du Faubourg Saint-Marcel

Catégorie : tapis,tapi

Manufacture du Faubourg Saint-Marcel d’après Toussaint Dubreuil.
Diane tue les enfants de Niobé
Bordure à riche décor floral rythmée de cartouches débordants à décor de putti, certains tenant des trompettes à étendards aux armes de France.
Tapisserie en laine et soie.
Ateliers de Comans et La Planche vers 1630.
(petits manques, contrecollée)
370 x 480 cm

Tissée dès les premières années du XVIIe siècle cette célèbre tenture fut d’abord réalisée pour Henri IV, deux tentures aux armes et au chiffre du roi figurent à l’inventaire du Mobilier de la Couronne (Guiffrey, Les manufactures parisiennes de tapisserie au XVIIe siècle 1885-1886, I, pages 296 et 297, n°17,17bis et 18). Elles furent détruites à la Révolution.
Sous le règne de Louis XIII, elle fut tissée à nouveau, toujours pour des personnages de premier plan : le maréchal d’Effiat, les cardinaux de Richelieu et Barberini, entre autres.
Voir Les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d’Autriche, un temps d’exubérance, exposition Grand Palais 2002, catalogue pp. 156 et 157, n°87.
Un tapisserie de la même série, ayant la même bordure, autrefois dans la collection Gaston Lefortier, est passée en vente le 23 juin 2004, Sotheby’s Paris, lot n°28 .