Lots

Lot 125

Vendu : 444 000 €

Hightly important commode by spindler brother circa 1765 / Importante commode allemande vers 1765 attribuée aux frères SPINDLER

Catégorie : Mobilier

Importante commode en noyer marqueté à façade et côtés mouvementés, ouvrant à deux tiroirs sans traverse et reposant sur des pieds cambrés et terminés par des coquilles inversées.
Marqueterie tripartite à encadrements rocailles entourant des cartouches à fond géométrique et au centre à décor de paysages animés.
Riche ornementation de bronze finement ciselé et doré à décor d’entrelacs orné de fleurs, feuillages et grenade.
Travail allemand vers 1765 attribué aux frères SPINDLER
(Petits accidents et manques).
H : 78,5 cm – L : 129 cm – P : 64 cm
Bibl : A Bayreuth, dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, se développa un goût prononcé et unique dans tous les états allemands d’alors pour le naturalisme.
C’est la Margrave Wilhemine, sœur préférée du Roi de Prusse Frédéric Le Grand, qui donna cette impulsion. Cette femme d’esprit et poète fit aménager les jardins de son château de campagne de Sanspareil, qu’elle anima de ruines, d’ermitages, de grottes, de temples( le temple de Reigerfelsen) et d’un théatre de rocaille qui devint vite célèbre.
Cette commode qui correspond à un groupe de commodes, similaires dans la forme et le décor, exécutées pour la château Alte Eremitage, exprime le style très indépendant de Bayreuth : un rococo teinté de naturalisme et d’illusionnisme
Les frères Spindler, Johann Friederich et Heinrich Wilhlem, fils de l’ébéniste Johann Jacob Spindler, surent combiner la veine même du noyer en placage et leur inspiration artistique pour créer en décor de leurs commodes, ces paysages pré-romantiques similaires aux paysages du château de Sanspareil. Les mêmes motifs de rochers, cascades, temples s’y retrouvent, alliés à des figures de bergers, des motifs chinoisants et des troncs d’arbres torturés. Sans doute ont-ils été également influencés par les gravures de françois Cuvilles Morceaux de caprice à divers usages en circulation en Europe et dans lesquelles les motifs de rochers et d’eau sont dominants.
A partir de 1763, ils furent appelés à Travailler à Postdam à la Cour de Frédéric Le Grand et contribuèrent à l’aménagement intérieur du château de Sanssouci en fournissant meubles et boiseries. Leur renommée ne fera alors que croître, mais malgré l’influence évidente de l’art de Cour, ils conserveront ce style acquis à Bayreuth et sauront allier le naturalisme et le pittoresque à une demande plus princière et rococo. Ce style sera d’ailleurs si populaire à Bayreuth qu’il leur subsistera et se retrouvera sur des commodes néo-classsiques.