Lots

Lot 225

Vendu : 8 800 €

Felix Lecomte (1737 – 1817) Attribué à

Catégorie : Sculpture Ancienne

Felix Lecomte (1737 – 1817) Attribué à
Allégorie de l’Egalité
Esquisse préparatoire en terre cuite
Vers 1770
H.22,6 cm
Petits accidents et restaurations

Bibliographie :
-Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au XVIIIème siècle, H.Champion, Paris 1910/1911, tome II page 44.
Bibliographie en rapport :
-Virginie Bar et Dominique Brême, Dictionnaire iconologique, les allégories et les symboles de César Ripa et Jean Baudoin, édition Faton, Paris, 1999, T1. p.58 et T2 p.39.

l’Egalité sous les traits d’une jeune femme porte un nid d’hirondelle de sa main droite et une balance dans la gauche. Une corne d’abondance est renversée à ses pieds. La balance, symbole de la justice pesant équitablement les actions de chacun, apparaît comme une évidence pour représenter cette allégorie. Dans leur ouvrage l’Iconologie paru pour la première fois en 1644, Cesare Ripa et Jean Baudoin renseignent aussi sur la signification du nid d’hirondelle ;  » cet oiseau charitable, qui fait égale portion de ses petits, et qui n’ôte jamais rien à l’un, pour le donner à l’autre « .
Encore imprégnée d’un XVIIIème siècle finissant, cette statuette au traitement déjà néo-classique s’apparente au style de l’artiste Felix Lecomte. Elève de Falconet et de Louis-Claude Vassé, il remporte le premier prix de sculpture en 1758 et entre, la même année, à l’Ecole royale des élèves protégé. Il reçoit son brevet de pensionnaire de l’Académie de France à Rome en 1761. De retour à Paris, il est agréé à l’Académie royale de peinture et de sculpture et est nommé académicien en 1771. Il expose régulièrement aux Salons du Louvre de 1769 à 1793.
Une esquisse représentant une figure de l’Egalité est présentée par l’artiste au Salon de 1773