Lots

Lot 206

Vendu : 8 500 €

COMPIGNÉ, château de Saint-Hubert, époque Transition.

Catégorie : Objet d'Art

COMPIGNÉ
Vue du château de Saint-Hubert du coté de l’entrée.
Située et signée en bas Exécuté sur le tour par Compigné
tabletier du Roy.
(petites oxydations).
Cadre en bois sculpté et doré.
Epoque Transition.
Vue 15 x 19,5 cm
Construit dès 1755 sur des plans de Gabriel, Saint-Hubert
était un simple rendez-vous de chasse destiné à permettre
au roi de s’abriter sans avoir à solliciter l’hospitalité de son
cousin le duc de Penthièvre, seigneur du lieu. Mais, dès
1756, alors que les travaux n’étaient pas terminés, des agrandissements
furent décidés qui firent de Saint-Hubert une
véritable résidence royale. Le château fut ensuite sans cesse
agrandi de 1761 à 1772 pour y loger la Cour : il compta
jusqu’à plus de cent cinquante appartements. Il comprenait
également deux grands bâtiments de communs de part et
d’autre d’une cour fermée par deux pavillons d’entrée joints
par une grille. Abandonné par Louis XVI qui lui préféra
Rambouillet. Le château lui-même fut démoli en 1855.
Il n’en reste aujourd’hui qu’une terrasse à décrochement
sur l’étang de Pourras.
Compigné, originaire d’Italie, tabletier privilégié du roi,
installé rue Greneta, a laissé son nom à ces petits tableaux
ou médaillons en étain repoussé, rehaussé de gouache et
de feuilles d’or ou d’argent.
Voir Compigné, peintre et tabletier du Roy, Grasse, Villa
Fragonard, juin juillet 1991.
Une autre vue du château de Saint-Hubert par Compigné
est conservée au musée de l’Ile-de-France à Sceaux.