Lots

Lot 92

Vendu : 5 100 €

Attribué à Pierre-Narcisse GUÉRIN (1774-1833)

Catégorie : Tableau Ancien

Attribué à Pierre-Narcisse GUÉRIN (1774-1833)
Le retour de Belisaire
Papier marouflé sur toile.
39,5 x 45,8 cm
Provenance : collections du peintre Girodet et Becquerel- Despréaux, par descendance.
Bibliographie : Mehdi Korchane, catalogue de l’exposition Entres Lumières et Romantisme, musée des beauxarts
d’Orléans, Somogy, 2006, repr. p. 66, fig. 13 (atelier de Regnault).

Notre tableau peut être daté de la fin du XVIIIe siècle et montre l’influence des compositions de David, les
Horaces et le Brutus (Paris, musée du Louvre), avec un second plan bouché par une draperie et surmonté d’un
élément architectural rythmé et géométrique. La figure d’Eudoxe est inspirée par celle au centre du Brutus.
On connait un grand dessin directement préparatoire à cette Femme assise et de profil, au musée des beauxarts
d’Orléans (Inv . 575-456) provenant du fonds Léon Cogniet, ce dernier ayant hérité des portefeuilles de son
maître Guérin. On sait que Guérin avait envisagé de peindre un Retour de Bélisaire pour lequel on connait
une esquisse de composition différente de la nôtre, sujet qu’il abandonna au profit du Retour de Marcus-Sextus.
Cette belle esquisse néoclassique illustre un passage du
roman historique Bélisaire de Marmontel publié en 1767.
Ce récit de la vie du célèbre général byzantin connaît un immense succès auprès de l’intelligentsia de l’époque,
puisqu’il fait écho à l’ingratitude d’un pays et de son
souverain, l’empereur Justinien, envers l’un de ses héros.
Notre tableau reprend un épisode du chapitre VI : à l’issue d’un long périple, Bélisaire, appuyé sur l’épaule de son jeune
guide Tibère, retrouve son foyer et sa famille. Sa femme, Antonine, alitée et aidée par une servante, trouve la force
de se lever pour accueillir son mari avant de mourir. Les cris alertent son fil qui accourt, alors que sa fille, Eudoxe, défaille d’émotion. Ce sujet a été représenté par de nombreux peintres à l’époque néoclassique : Durameau, Kinson