Lots

Lot 163

Sold: 1,200 €

Louis GODIN (1704-1760) astronome, il participa à l’expédition de La Condamine.

Category: Archives, authographes

Louis GODIN (1704-1760) astronome, il participa à l’expédition de La Condamine.
L.A.S., Alausi 13 avril 1739, [à Pierre BOUGUER ?] ; 3 pages et demie in-4.
INTÉRESSANTE LETTRE SUR LA MISSION POUR MESURER UN ARC DE MÉRIDIEN SOUS L’ÉQUATEUR.
Depuis la lettre dans laquelle son correspondant exprimait des doutes sur la base qu’il prenait de 6274 toises, et qu’il croyait un peu plus longue depuis l’addition qu’ils y ont faite, Godin a cru que son correspondant lui donnerait les motifs de sa croyance : ” j’ai cru mesme que vous le deviez : aujourd’huy que nous sommes en mesme temps parties & juges, je ne crois plus le premier et vous ne croyez pas le second ; je me passeray donc de vos remarques. Mais ce que j’avois negligé de faire je l’ay fait aujourd’huy. Nous avons revû M. D. JORGE & moy ce que chacun de nous avoit fait à part la dessus : et j’ay bien lieu de croire que nous n’avions, pour avoir Monsieur vos remarques qu’à faire plutost la revuë de nos papiers, de sorte que si vous perdiez les vostres nous pourrions comme je le presume vous aider des nostres à vous faire oublier la perte sur ce sujet. Particulierement M. Dn Jorge qui met dans son journal au net plus de circonstances trouvoit il y a environ deux ans comme vous le croyez voir aussi, la base telle qu’elle est un peu plus longue que 6274 t. et tout de suite il a trouvé bon ainsi que moy de l’arrester à celle que nous avons ensemble determinée et à la manière dont nous l’avons fait, fondés sur une hypothese que ni vous ni moy ne pouvons quant à present nier. Toutes ces remarques sont depuis ce temps là dans son livre, sauf ce que peut aporter de nouveau ou de différend l’examen fait ou à faire en consequence de ce que met M. D. Jorge dans son journal […]. A l’egard de vos angles, si j’ay du temps je les extrairay de vos lettres et vous en enverray une liste, je vous eviteray volontiers la peine assez grande de l’extraire vous mesme des copies que vous avez de ces lettres. Je me propose par là de detourner tout soupçon de variation contre nous ; c’etoit dans cette vue que je vous avois communiqué les miens non seulem. aparens mais dernierement reduits affin de constater ceux que je compte employer en vertu des connoissances que j’ay eu jusqu’à present ; après la base de Cuenca mesurée il me semble Monsieur qu’il n’en est plus temps, car du soir au lendemain on peut varier ces dernieres corrections des angles aparens, et les ajuster à la base. Nous ne le ferons pas mais il ne manqueroit peut estre pas de gens qui le croiroient “… Il parle ensuite des mesures prises à Vingotasin… Il a reçu un avis de M. VERGUIN, ” et ne considerant que les angles qui se forment dans ce triangle je vois que vous avez eté assez heureux dans le conseil que vous luy avez donné de s’en tenir à Mangan ou à Sinazavan & de ne pas aller à Chiripongo, ou je le croyois suivant l’avis que vous eustes la bonté de m’en donner. Il me marque qu’il envoye un exprès pilote à M. Des Odon. [Jean Godin DES ODONAIS, son cousin, qui participe à l’expédition] pour luy indiquer le point precis où il doit mettre son signal. Cela pourroit obliger de le changer de la place où vous l’avez vu “… Il donne enfin la liste de plusieurs mesures…