Lots

Lot 156

Sold: 23,000 €

Leonhard EULER (1707-1783) mathématicien et physicien suisse.

Category: Archives, authographes

Leonhard EULER (1707-1783) mathématicien et physicien suisse.
L.A.S. avec SCHÉMA, Berlin 24 août 1754, [à Pierre BOUGUER] ; 4 pages in-4 (portrait gravé joint).
IMPORTANTE LETTRE SCIENTIFIQUE RELATIVE À LA POLÉMIQUE ENTRE BOUGUER ET LA CONDAMINE SUR LA DÉTERMINATION DE LA FIGURE DE LA TERRE.
Il remercie Bouguer de lui avoir communiqué sa Lettre touchant sa controverse avec M. de LA CONDAMINE [Lettre à M. *** dans laquelle on discute divers points d’astronomie pratique, et où l’on fait quelques remarques sur le Supplément au Journal historique du voyage à l’Equateur de M. de la C.] : ” Votre droiture brille dans tout ce que vous avez publié sur cette matiere et vous y eclaircissés des points si essentiels à ces importantes recherches, que le public retirera toujours de grands avantages de cette controverse et on verra peut etre avec regret que votre derniere lettre y mettra fin. Je vous suis egalement fort obligé […] du resultat des operations de Mr l’abbé LA CAILLE. J’ai aussi eu la curiosité de comparer son degré mesuré avec ceux du Perou, de la France et de Laponie, et j’ai vu avec admiration, que si l’on ne tient pas compte du degré de la France, les trois autres seroient parfaitement d’accord entr’eux et avec l’hypothese elliptique de la terre “… Il fait la démonstration de son calcul du méridien, en supposant une erreur de 169 toises ; ” de là s’ensuivroit le rapport de l’axe de la terre au diametre de l’équateur comme 229 à 230 conforme à la theorie de Newton et outre cela le demiaxe = 3266892 toises, et le demidiametre de l’équateur = 3281168 toises “… Il a remarqué à cette occasion qu’il serait possible de s’assurer de l’ellipticité de la terre dans une seule contrée, sans se transporter en des régions éloignées entre elles : ” Toute l’operation se pourroit executer par des observations de la distance de quelque etoile fixe au zenith, et par la mesure des angles sur la terre. Le fondement de cette methode consiste dans la nature de la ligne la plus courte qu’on peut tracer d’un lieu à un autre sur la surface de la terre. Les operations pour tracer une telle ligne me paroissent bien praticables, par le moyen des piques plantées en sorte perpendiculairement, qu’en visant les suivantes paroissent toujours eclipsées par les precedentes, car une ligne marquée par de telles piques sera la plus courte entre ces termes. Une telle operation ne demande qu’une plaine d’une asses grande étendue, or une de 20 ou trente miles d’Allemagne pourroit etre suffisante “… Il trace un SCHÉMA afin d’illustrer sa démonstration de l’hypothèse d’une terre sphérique, et donne le détail de ses calculs… Il termine en regrettant de n’avoir pu apprendre le sujet de la question proposée par l’Académie royale pour 1755 ; il s’appliquera à celle qui sera décidée pour 1756. ” Oserois-je vous aussi prier […] de daigner de votre attention la question de notre Académie sur laquelle n’ayant reçu que des sottises nous avons été obligé de la renvoyer à l’année 1756 “…