Lots

Lot 232

Sold: 1,100 €

Jacques-François Sibot, dit SIBAUD (1753-1807) général. 5 L.A.S., 1793-1794, à son frère aîné (une à sa mère), à Dôle ; 12 pages in-4, 2 vignettes, 3 adresses avec cachets Armée du Rhin.

Category: Archives, authographes

Jacques-François Sibot, dit SIBAUD (1753-1807) général. 5 L.A.S., 1793-1794, à son frère aîné (une à sa mère), à Dôle ; 12 pages in-4, 2 vignettes, 3 adresses avec cachets Armée du Rhin.
BELLE CORRESPONDANCE DU JEUNE GÉNÉRAL DE BRIGADE À L’ARMÉE DU RHIN.
Reichsteil à l’avant-garde de l’Armée du Rhin 30 brumaire II (20 novembre 1793). ” Vive la Republique […] les esclaves fuyent devant les hommes libres, il y a deux jours nos armées de la Mozelle et du Rhin, ont attaqué l’ennemy, nous apprenons que le succès a couronné leurs operations “… Il explique la manoeuvre à SAVERNE ; en ce moment même, ” le general de l’avant-garde DESAIX est allé s’emparer de la Wantznau un village très important qu’ils viennent d’évacuer “… Dahn 25 pluviose (13 février 1794). Il a quitté Lembach pour commander des troupes à Limberg, Münichweiler, etc. : ” rien ne doit resister a un peuple qui veut sa liberté, et nous l’aurons, et pour plus grand bonheur nous la procurerons à d’autres qui prenant exemple sur nous se soulevent contre le joug des oppresseurs, et leurs tyrans disparoissent devant eux “. En POLOGNE, le peuple, oppressé par les tyrans, ” va se relever il chassera ses tyrans ses magnats, et ses prêtres, et le bonheur luira pour lui. Il le devra à la nation française “… Otterstadt près Spire 4 prairial (23 mai). Sur la bataille de KAISERSLAUTERN : les ennemis ” etoient sortis de Manheim, et de tous les environs avec toutes leurs forces que l’on nous dit etre assez considerables, mais nous ne les avons compté que par le nombre de ses morts, notre cavalerie a chargé sur un de leurs meilleurs regiments d’infanterie qui avoit forcé un passage, et elle les a taillés en pieces “…Frankenstein 29 messidor (17 juillet). L’ennemi abandonne les plus belles positions : ” rien ne resiste au courage et à la valeur de nos troupes, les actions heroïques y sont si communes qu’il faudroit rapporter autant de belles actions pour ainsi dire qu’il y a eu d’hommes. […] Des redoutes herissées de canons, défendues par de nombreuses troupes entourées d’une immense quantité d’arbres abbattus, tout cela n’etoit pas capable de retarder le pas de charge de nos republiquains et les cannoniers prussiens ont tous été tués sur leurs pieces ; un des commandants de la redoute se battoit à coups de pierre, avec un des notres, et nos soldats lasses de tirer ont mis le fusil en bandoulierre, et le sabre à la main ont sauté dans la redoute, et ont tout immolé “… Et il raconte les horreurs de la déroute de l’ennemi : ” Français libres voila votre ouvrage “… Kaiserslautern 4e des sans culottides (20 septembre). L’ennemi a attaqué vigoureusement à 11 h du soir, il y a trois jours, à la droite de Kaiserslautern : ” Je pense que leur projet est de nous separer de l’Armée de la Moselle et de nous occuper dans cette position, pour nous voiler les troupes qu’ils font passer vers Trèves […] Hier pendant toute la journée je me suis battu, sans pouvoir les repousser “…Le général en chef a ordonné de prendre un peu de repos : ” J’en profiterai donc aujourdui, pour mettre mes armes en etat et faire payer cher aux ennemis leur audace “…