Lots

Lot 218

Jacques-Christophe VALMONT DE BOMARE (1731-1807) naturaliste et minéralogiste.

Category: Archives, authographes

Jacques-Christophe VALMONT DE BOMARE (1731-1807) naturaliste et minéralogiste.
L.A.S., [vers le 8 fructidor X (26 août 1802)], au Citoyen Préfet Nicolas FROCHOT (préfet de la Seine) ; 1 page in-4.
LETTRE RELATIVE À SON ENSEIGNEMENT À L’ÉCOLE CENTRALE DE LA RUE SAINT-ANTOINE, ET AU CONCOURS GÉNÉRAL.
Il envoie copie de la déclaration qu’il a lue en public avant de commencer son examen : ” elle sert de reponse aux parens de plusieurs de mes éleves qui me reprochoient amèrement de ne pas avoir sollicité de concours pour la classe d’histoire naturelle ” ; pour éviter tout malentendu, il l’a déposée entre les mains du citoyen Thiébault, président de l’école : ” elle a imposé le silence “… Suit le texte ” ne varietur ” : ” Citoyens. Dans la durée scolaire de l’an 9, j’enseignai à mes disciples, la connoissance de ce qui est relatif à la zoologie ; je devois donc […] enseigner en l’an 10, ce qui concerne la Géologie, le regne mineral, et la Botanique : et ce programme fut annoncé au public “… Cependant FROCHOT, préfet de la Seine, prit à la rentrée un arrêté relatif au Concours général, et il lui fut enjoint de se concerter avec les professeurs d’histoire naturelle des deux autres écoles centrales de Paris ; ” les 3 professeurs s’engagèrent à enseigner l’an 10, la zoologie : je m’y suis conformé “… Le préfet en fut instruit et néanmoins n’admet pas au Concours général de l’année les élèves de cette discipline : ” j’en suis affligé par rapport à ceux de mes disciples que l’espoir du concours general avoit animés : ainsi, jeunes disciples en zoologie, vous êtes restreints à ne vous montrer émules qu’au milieu de vos collègues habituels ; je vous invite donc à meriter ici les suffrages des auditeurs témoins de votre éxercice, et je vous recommande en leur nom de bien articuler les expressions consacrées à la science “…