Lots

Lot 209

Sold: 4,200 €

Horace-Bénédict de SAUSSURE (1740-1799) naturaliste, géologue et alpiniste suisse.

Category: Archives, authographes

Horace-Bénédict de SAUSSURE (1740-1799) naturaliste, géologue et alpiniste suisse.
L.A.S., Genève 7 novembre 1788, [à Marie-Anne de LAVOISIER] ; 4 pages in-4 (2 petites taches de cire en 1ère page ; portrait gravé joint).
BELLE LETTRE SCIENTIFIQUE AU SUJET DE L’ESSAI SUR LE PHLOGISTIQUE ET SUR LA CONSTITUTION DES ACIDES du chimiste irlandais Richard KIRWAN, traduit par Madame de LAVOISIER, et publié avec des notes de Guyton de Morveau, Lavoisier, La Place, Monge, Berthollet et Fourcroy.
Elle triomphe de ses doutes sur le phlogistique : ” J’étois autrefois grand admirateur de STAHL ; c’est dans ses ouvrages que j’ai puisé mes premières notions sur la chymie & les objections que l’on avoit élevées contre sa doctrine n’avoient point encore opéré sur moi une conviction parfaite. Mais les préventions les plus fortes doivent céder à la force des raisonnemens de Mr LAVOISIER & de ses savans amis. Lorsque je compare la clarté & la justesse de leurs argumens avec la confusion & le vague qui règnent dans les objections de Mr KIRWAN, je ne puis pas m’empêcher de penser, que malgré la netteté & la précision avec laquelle vous avés rendu ses idées, l’honneur que vous lui avés fait, Madame, de le traduire aura été funeste à sa réputation. Malgré l’extrême ménagement avec lequel ces Messieurs ont voulu le traiter ils n’ont pas pu se dispenser de relever des choses qui présentent l’idée d’une espèce de mauvaise foi “… Il parle avec modestie de ses propres travaux sur l’eau et l’air ; Kirwan ” qui m’en a fait même le plus magnifique éloge, ne se seroit surement pas contenté d’une seule expérience faite sur un si petit volume d’air & dont le résultat a été si différent des miens, s’il ne lui avoit pas convenu de trouver l’air capable de dissoudre une quantité d’air incomparablement plus grande que celle dont il peut réellement se charger “…
Il lui envoie ” la notice historique de mon dernier voyage [Relation abrégée d’un voyage à la cîme du Mont-Blanc]. Voici le commencement de la notice des expériences. Tout cela n’est presque qu’un travail méchanique en comparaison des grandes & belles théories qui vous occupent, Madame, & Monsieur LAVOISIER. Mais pour les constructions du grand édifice de la physique, il ne faut pas seulement des architectes il faut aussi des manoeuvres “… En postscriptum, il exprime l’émotion suscitée par ” le terrible accident ” de la poudrerie d’Essonnes, qui coûta la vie au directeur Le Tors et à la soeur du commissaire aux poudres, Mlle de Chevraud : ” je frissonne quand je pense que vous & Monsieur Lavoisier & Mr Bertholet vous auriés pu en être aussi les victimes. De grace, Madame, n’exposés jamais des vies, si précieuses aux sciences & à l’amitié “…