Lots

Lot 188

Sold: 50,000 €

« figures en terre , en plâtre, en cuivre , en porcelaine , ramassées , contrefaites, bizarres(…) ils ont chassés de nos appartements des ornements d’un goût beaucoup meilleur. Le règne est celui des magots »

Category: Objet d'art

« figures en terre , en plâtre, en cuivre , en porcelaine , ramassées , contrefaites, bizarres(…) ils ont chassés de nos appartements des ornements d’un goût beaucoup meilleur. Le règne est celui des magots »

Article magot, Encyclopedie, Diderot et d’Alembert, 1751/52, tome IX, pages 861 et 862.

Pendule en bronze ciselé, doré et laqué, fleurs de porcelaine, le cadran et le mouvement signés GUDIN LE JEUNE A PARIS, surmonté et flanqué de magots en cuivre patiné , laqué noir et rouge à décor à l’or de motifs orientaux parmi des branchages fleuris par Martin.
Vers 1750
Elle repose sur une console postérieure ornée en son centre d’un cartouche déchiqueté soutenue par deux montants galbés, soulignés par des tiges rubannées, animée de branchages fleuris, la graine à motif de feuillage, oves et godrons.
H. 80 L. 46 cm

Paul Gudin, dit Gudin le jeune, ouvrier libre, puis Marchand Horloger Privilégié du Roi suivant la Cour, le 1er juin 1739.

Provenance :
Collection Duthuit,
Collection de Madame C. Lelong, sa vente, avril 1903, lot 236 (ill. au catalogue),
Galerie S. Lion et fils, à Paris,
Acquis par Monsieur Levé, le 23 février 1918 (25 000 francs or), puis par descendance jusqu’à l’actuel propriétaire.

Une pendule présentant les mêmes personages non laqués et une lunette identique a été vendue le 17 octobre 2006 à New York , vente Ségoura N°25.

Pour des pendules ornés de personages laqués voir” les Secrets de la laque française, le vernis Martin” exposition arts décoratifs février à juin 2014, n°N°55 et suiv, pages 100 et suivantes.
On trouve dans la vente Gaignat en 1768: ” N°188 une très belle e grand pendule (…) ornée de plusiers
figures de cuivre représentant des magots vernis par Martin, imitant le laque; ils sont richement habillés et ouvrages de divers ors, sur une terrasse dont partie en roche et partie dorées et décorées de feuillages et de fleurs de Vincennes”